En quelques mots...

Mise à jour : 21/12/2011

Démontrer que des changements sont réalisables ici et maintenant, pour demain.


Créée en mai 2005, Les Amis de l’EcoZAC de la place de Rungis est une association de lobbying écologique. Son objectif est de déclencher les changements qui permettront d’habiter en France des villes durables à l’horizon 2050.
Son principe d’action est la pédagogie par l’exemple : il s’agit de démontrer via des exemples concrets et en apportant de l’information (soirées débats, voyages d’étude, actions militantes ponctuelles) que des changements sont réalisables ici et maintenant, pour demain.
Ainsi, sur la base du retour d’expériences des éco-quartiers existants notamment ceux de BedZed et de Vauban, les ambitions initiales de la démarche EcoZAC ont été de réussir une mobilisation autour du projet d’aménagement de la ZAC de la place Rungis.  
L’association a rédigé une plateforme d’objectifs environnementaux pour le projet de cette ZAC. Distribuée aux élus et habitants à l’occasion de rencontres organisées par l’association (les jeudis de l'EcoZAC), de tractage sur les marchés et de campagnes de sensibilisation, cette plateforme d'objectifs a permis une sensibilisation à la fois des décideurs et des citoyens.
Par ailleurs, l’association a organisé des voyages d'étude (notamment à Fribourg, Londres et Copenhague Malmö) en direction des élus et des professionnels de l’aménagement urbain. La visite de quartiers exemplaires a été un élément déterminant dans le changement d’orientations du projet.
 

Une mobilisation locale réussie


La finalisation du cahier des charges pour l’aménagement de la ZAC de la place de Rungis, initialement prévue au printemps 2006, a été reportée d’un an, au bénéfice d’une meilleure prise en compte des questions énergétiques, de la récupération des eaux pluviales et des mobilités douces, et ce, après un fort lobbying : 
  • La ZAC aura des bâtiments bien isolés et l’ensemble de la zone consommera en moyenne 50 kWh/m2/an, soit quasiment la moitié moins que ce qu’exige la réglementation thermique de 2005.
  • Les bâtiments intégreront du solaire thermique, du solaire photovoltaïque et des systèmes de récupération de l’eau de pluie pour alimenter les jardins et les chasse d’eau des bureaux.
  • Un forage géothermique a été réalisé pour voir s’il était possible d’alimenter les bâtiments avec une eau peu chaude (environ 15 degrés). (Cette eau souterraine aurait ainsi permis de préchauffer les bâtiments en hiver et de les refroidir (notamment les bureaux) en été. En cette fin Avril 2006, nous avons appris avec regret que le forage réalisé en vue d’un recours à la géothermie n’avait pas été concluant (5 à 6 m3/h au lieu de 100m3/h espérés). Cependant la nappe aquifère sera utilisée dans des colonnes froides ou sous forme de vapeur d’eau pour rafraichir l’atrium du lot bureau.
  • En matière de transports, le projet a fait de grands progrès. La priorité est désormais donnée aux transports doux. La ZAC sera une zone apaisée, essentiellement réservée aux piétons et cyclistes.
  • En matière de stationnement, les parkings en sous-sol seront limités (50 places au lieu de 200 initialement) et un espace y sera réservé pour un parc d’une quinzaine de voitures partagées.
Le choix de mener une action ciblée sur le réaménagement d’une friche bien identifiée a  donc porté ses fruits en sensibilisant sur un cas concret et en direct des décideurs, mais aussi auprès des citoyens riverains ou non du terrain.
 

Et maintenant ?


L’association a été officiellement créée le 9 mai 2005 à l’initiative de Philippe Bovet. Entre 2005 et 2008, l'association a fonctionné avec une salariée (Elsa Gheziel, puis Stéphanie Le Dantec). Ensuite, le cahier des charges étant publié, Stéphanie Le Dantec est intervenue de manière ponctuelle pour répondre aux demandes et assurer la coordination au sein du réseau. Aujourd'hui, l’association ayant permis de réellement faire progresser le dossier d’origine et dans la mesure où le chantier est en cours, l’évidence est de privilégier une structure légère pour l’association.
Ainsi, après 6 années d'existence, l'association des Amis de l'EcoZAC de la place de Rungis a été dissoute le 6 octobre 2011 et a été transformée en collectif. Ce collectif des amis de l'EcoZAC a vocation de continuer à accompagner et à informer sur le projet d'aménagement de la ZAC de Rungis. Stéphanie Le Dantec reste la personne référente de l'association.
Vous pouvez la contacter pour les demandes suivantes :
-   informations sur la ZAC de la place de Rungis,
-  les demandes d'interventions publiques (colloques, conférences),
-  les rencontres de collectifs (réseau EcoZAC), retour d'expérience,
l’organisation de voyages d'étude. 
En raison d'un grand nombre de demandes, nous vous demandons de bien consulter attentivement le site internet qui contient de nombreuses informations, avant de nous contacter.
 
 
énergies renouvelables haute performance énergétique faible impact sur l'environnement transports doux emplois locaux collecte d'eau de pluie confort intérieur transports en commun voitures partagées mixité sociale matériaux sains recyclage des déchets participation citoyenne espaces verts commerces et services de proximité jardins partagés constructions propres autosuffisance énergétique biodiversité éco-construction qualité de vie
Les Amis de l'EcoZAC de la place Rungis c/o WISE

31, 33 rue de la colonie - 75013 Paris
Tél : 06 66 88 32 44 - contact@ecozac-paris.org