Avancées notoires

Mise à jour : 28/09/2009

Objectifs de performance et engagements pris par les parties prenantes

Alors que le projet initial ne prévoyait qu'un crèche HQE, l’aménagement de la ZAC de la Place de Rungis a finalement fait l’objet de trois études très poussées sur les questions des énergie, la récupération des eaux pluviales et les transports et stationnements. Elles ont été menées par des bureaux d’étude spécialisés :
  • Gestion alternative des eaux pluviales et de ruissellement - SEPIA CONSEIL
  • Etude environnementale et technico-économique de scénarios énergétiques pour les bâtiments - IZUBA 
  • Mobilité et stationnement – SARECO
De ces études, ont émergé des objectifs de performance auxquels devront répondre les projets proposés par les architectes et promoteurs :  
L’ensemble de la zone consommera en moyenne 50 kWh/m2/an (énergie primaire) pour le chauffage (RT2005 divisée par 2).
  • Les bâtiments intégreront du solaire thermique pour la production d’eau chaude sanitaire et du solaire photovoltaïque pour la production d’électricité.
  • Le solaire photovoltaïque sera installé sur le toit du lot bureau et occupera 4000m2, soit 85% de la surface. L’énergie produite, soit globalement 250.000 KWh (e/an) sera réinjectée sur le réseau de production EDF.
  • Le forage réalisé en vue d’un recours à la géothermie n’a pas été concluant (5 à 6 m3/h au lieu de 100m3/h espérés). Cependant la nappe aquifère sera utilisée dans des colonnes froides ou sous forme de vapeur d’eau pour rafraichir l’atrium du lot bureau.
  • La ZAC sera raccordée au réseau de chaleur CPCU.
Un système de récupération d’eau de pluie sera mis en place sur la ZAC. Il permettra de recueillir (à titre indicatif) 9000m3/an d’eaux pluviales (4500 m3 d’eau provenant des toitures et 4500 m3 provenant de la voirie).
  • Les eaux pluviales permettront d’alimenter les jardins privatifs et le jardin public, à hauteur de 40 à 50% des besoins annuels.
  • Une demande de dérogation à la DDASS 75 est en cours de négociation afin que les eaux pluviales soient également utilisées dans les sanitaires de certains programmes (bureaux notamment).  Cette demande est (parait-il) en bonne voie !
  • L’excédent des eaux de voirie (lors de fortes précipitations et pendant la période hivernale) sera stocké dans un égout surdimensionné et restitué à débit contrôlé sur le réseau existant. 
  • L’eau des toitures sera stockée dans une cuve souterraine et filtrée par un système d’infiltration par puits pour être réinjectée vers la nappe phréatique.
Priorité absolue aux transports doux ! La ZAC sera une zone apaisée, essentiellement réservée aux piétons et cyclistes.
  • La rue allant de la place de Rungis à la poterne sera une voie de circulation apaisée. En sens unique, elle sera aménagée avec des pavages, dallages et mobiliers en pierre (bancs). Des arbres en cépées seront plantés de manière aléatoire.
  • Une zone 15 sera mise en place.
  • Le stationnement en sous-sol sera limité à 2 x 50 places de parking, au lieu de 300 places initialement prévues.
  • Un parc d’une quinzaine de voitures partagées est prévu.
  • Le stationnement en surface sera réservé aux personnels et à la desserte des équipements publics (dépose-minute, par exemple).
 

Respecter ces objectifs et ces engagements

Le cahier des charges pour l’aménagement de la place de Rungis a été publié en début d’année 2008. L’ensemble des documents constitue une masse d’informations de près de 70 000 pages (en version électronique, bien évidemment). Il comporte entre autres une note d’objectifs de développement durable et un cahier de prescriptions environnementales.
Concernant le choix des équipes, les réponses à appel d’offre devront porter des projets qui répondent à une exigence de résultats et non de moyens pour permettre l’émergence et la comparaison de projets novateurs.
Dans un souci de respect des engagements pris par l’équipe sélectionnée, il sera demandé une note de lecture et non pas une note d’intention. D’autre part, pour chaque projet, l’architecte et l’entreprise choisis devront verser une somme qui sera provisionnée (750 000 euros) puis restituée au fur et à mesure des objectifs atteints.
énergies renouvelables haute performance énergétique faible impact sur l'environnement transports doux emplois locaux collecte d'eau de pluie confort intérieur transports en commun voitures partagées mixité sociale matériaux sains recyclage des déchets participation citoyenne espaces verts commerces et services de proximité jardins partagés constructions propres autosuffisance énergétique biodiversité éco-construction qualité de vie
Les Amis de l'EcoZAC de la place Rungis c/o WISE

31, 33 rue de la colonie - 75013 Paris
Tél : 06 66 88 32 44 - contact@ecozac-paris.org